Guide utile pour la pilule contraceptive combinée

Après le stérilet et le DIU, la pilule contraceptive figure au 3ème rang de contraception la plus utilisée par les femmes. Il existe toutefois différents types de pilules contraceptives, parmi lesquels figure la catégorie des combinées.
Cette dernière se caractérise par la présence de deux hormones de synthèse dans sa formule de fabrication.

  • progestatif.
  • oestrogène.

Ces deux hormones synthétiques imitent l'action des hormones féminines qui sont :

  • l'estradiol.
  • la progestérone.

Elles sont produites naturellement par l'organisme, plus précisément par les ovaires de la femme. Les hormones d'imitation sont alors à l'origine du blocage de l'ovulation provoqué par la consommation des comprimés combinés.
Les pilules combinées sont efficaces jusqu'à 99,5%. Cette efficacité est diminuée en cas d'oubli, d'où les grossesses sous traitement contraceptif.

Mécanisme contraceptif

Le principe de contraception avec les pilules combinées est né de manière fortuite. En effet, au départ, les cachets devaient renfermer uniquement un progestatif. Or, un peu d'oestrogène a été inséré dans la formule par accident. Il s'avère au final que l'association de l'oestrogène et du progestatif était encore plus efficace que le progestatif en solo. Les deux, associés, bloquent parfaitement l'ovulation.
Il convient également de rappeler que la contraception par pilule contraceptive combinée est réversible. On cesse d'en prendre pour tomber enceinte dans les semaines qui viennent.

Trois actions

La pilule combinée possède une triple action : sur la glaire cervicale, l'ovulation et la muqueuse utérine.

  1. Blocage de l'ovulation et influence sur le cycle menstruel : deux hormones contrôlent l'ovulation. Ces deux dernières (FSH et LH) sont secrétées par l'hypophyse. La pilule oestroprogestative augmente la quantité respective de ces deux substances naturelles. Ainsi les ovocytes ne murissent pas et il n'y a pas de pic hormonal.
  2. Modification d'aspect de la glaire cervicale : celle-ci change de filance ou de consistane selon la phase du cycle menstruel. Ainsi elle devient plus ou moins perméable aux gamètes mâles. Grâce au progestatif, elle devient plus épaisse et donc impénétrable par les spermatozoïdes.
  3. Changement de la muqueuse utérine : elle devient impropre à la nidation par l'effet du progestatif. L'implantation d'un embryon est donc impossible. L'oeuf est alors expulsé hors de l'utérus.

Consommer les pilules

Mode d'emploi

Il existe deux conditionnements des pilules oestroprogestatives : 21 comprimés et 28 cachets. Dans tous les cas, pour une première utilisation, il faut prendre le 1er comprimé le 1er jour des règles.
Pour les plaquettes de 21 capsules, on doit consommer une dose par jour tous les jours à heure fixe jusqu'à ce que la plaquette soit terminée. Ensuite, on arrête d'en prendre pendant 7 jours. Le 8ème jour, il faut prendre à nouveau une pilule issue de la nouvelle tablette.
Il en sera de même pour les 28 pastilles. Néanmoins, il n'y aura pas de pause. Il suffit de renouveler de plaquette aussitôt l'ancienne terminée. 24 de ces gélules sont actives et les 4 autres sont à effet placebo.

Oubli de prise

Les oublies sont courants chez de nombreuses femmes. Pourtant, un seul oubli peut compromettre l'effet protecteur des produits actifs de la pilule contraceptive. Pour ce qui est des pilules combinées, si l'oubli ne dépasse pas 12 heures, l'efficacité ne sera pas remise en cause. Aussi, il faut avaler la pilule oubliée dès que possible. Si ce délai de 12 heures est dépassée, il convient d'utiliser un préservatif ou un spermicide pendant les rapports sexuels jusqu'à ce que les règles reviennent. Mais il faut continuer à prendre les pilules de la plaquette.

Enchainer les plaquettes

On peut enchainer les plaquettes sans utiliser les comprimés placebo pour ne pas avoir de saignement entre deux tablettes. Les contre-indications demeurent les mêmes et il faudrait en tenir compte.
En vérité, le saignement n'est pas des règles à proprement parler. Il s'agit tout simplement d'un écoulement sanguin provoqué par la privation d'hormones.
En enchaînant directement les plaquettes, on se passe aussi des signes prémenstruels tels que les migraines et les anémies dues à la perte de sang. Il vaut mieux néanmoins consulter un médecin pour être parfaitement sure de la manière dont on doit utiliser les pilules. Par ailleurs, seul un bilan de santé permettra de déterminer si la pilule combinée est adaptée à la santé de la patiente.